Passer la nuit dans une gare, une prison, ou une grue… Découvrez ces hébergements insolites

Noter cet article

Dormir dans un avion de luxe, une gare fastueuse ou encore une grue luxueusement décorée: les habitations insolites séduisent de plus en plus les touristes en quête d’expériences uniques. Petit tour d’horizon des lieux les plus étonnants du Vieux Continent.
Des logements insolites à la française

La chambre d’hôtel ou l’appartement Airbnb seraient-ils en train de devenir démodés? La réponse semble être oui à en croire le nombre de logements insolites proposés sur Internet. Les nostalgiques de la série Lost par exemple peuvent s’aventurer vers Saint-Michel-Chef-Chef dans les Pays de la Loire, au camping du Haut-Village. Là, ils pourront déposer leurs bagages à l’intérieur d’un authentique prototype de Skylander. Un avion avec une cabine entièrement repensée pour accueillir des voyageurs. Le chariot des plateaux-repas siglé Air France et les sièges d’origine sont conservés pour se mettre dans l’ambiance. Quant à la terrasse, elle se situe juste en dessous de l’aile. Un second avion, le Grumman Gulfstream de 1963, est également disponible. Prix de la nuitée? Environ 110 euros .

La France n’est pas en reste en matière de locations insolites. Plusieurs plateformes surfent sur cette vague, à commencer par le site Hebergementinsolite.com . Là, les particuliers intéressés peuvent réserver une maison sur l’eau, une bulle, un habitat nomade ou troglodyte, ou encore se perdre dans la catégorie des “zinzinclassables”. Au menu: des pigeonniers, une maison en meule de foin, un lodge safari pour dormir face à des fauves ou encore un aquarium. Le coût de la nuitée varie selon les chambres, mais avoisine la plupart du temps les 200 euros .

Enfin, pour prendre de la hauteur, direction les cabanes dans les arbres avec les suites du site La Cabane en l’air. Pour près de 200 euros la nuit, il est possible de dormir dans une chambre à 5 mètres de hauteur, avec spa et bain à remous.
L’Europe insolite

En Europe aussi, on sait s’amuser avec le logement de vacances. À Amsterdam, il est ainsi possible de dormir à l’intérieur d’une grue, luxueusement décorée, au sein du Faralda NDSM Crane Hotel. Un duplex de 40 mètres carrés avec une vue incroyable sur la ville et un spa à l’intérieur. La nuitée est estimée au minimum à 500 euros .

Autre option pour celles et ceux qui iraient en Suède, dans la ville de Stockholm, passer une nuit… en prison. Cette dernière a été construite en 1840 et a depuis été reconvertie en auberge de jeunesse. Les dortoirs glauques ont été transformés en cellules confortables et le Langholmen Hostel promet de ne pas vous maintenir enfermé contre votre gré. Prix de la nuitée? Environ 240 euros .

Plus près de nous, le Portugal et plus particulièrement dans le petit village de Beira, les touristes peuvent faire une étape… dans une gare du XIXe siècle. L’établissement Train Spot Guesthouse s’est installé dans cette gare désaffectée entièrement restaurée. Il s’agissait à l’origine de la dernière gare avant la frontière espagnole. Des manifestations culturelles sont organisées toute l’année autour de ce précieux héritage avec des concerts sur la ligne de chemin de fer désaffectée ou encore la possibilité de planifier des randonnées dans les sentiers d’anciens contrebandiers.
Été 2022: vers un retour du tourisme de masse?

Une saison estivale qui part sous les meilleurs auspices. Avec l’accalmie sur le plan sanitaire, les destinations touristiques françaises font le plein de visiteurs. Les prévisions pour la saison estivale dépassent les réservations observées en 2019 avant la pandémie. Selon le ministère du Tourisme, le niveau des réservations pour le tourisme en plein air affiche une hausse de 24% au 26 avril par rapport à 2019, avec un chiffre d’affaires prévisionnel en progression de 30%. Le secteur aérien retrouve un programme de vols identique au niveau enregistré en 2019 sur le moyen-courrier, et le long-courrier affiche un taux de 85%. La seule question qui préoccupe le secteur touristique est plutôt le manque…de salariés. Les fédérations professionnelles estiment qu’il y a à ce jour près de 360.000 postes à pourvoir dans le secteur de l’hôtellerie, café et restauration pour cet été.
Boursorama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.