France/Covid-19 : la Haute Autorité de santé recommande un rappel de vaccin à l’automne

Noter cet article

La Haute Autorité française de santé (HAS) a recommandé, mercredi, un rappel de vaccin anti-Covid à l’automne pour les personnes à risque de développer des formes graves.

Dans un avis public, la HAS établit des scénarios sur la circulation du virus et appelle, en même temps, à poursuivre « les efforts de vaccination et de rappel auprès des personnes de 65 ans et plus, ainsi que les immunodéprimés et leur entourage ».

Reconnaissant que « les données actuelles semblent montrer que l’épidémie se stabilise en France », la HAS met tout de même en garde en estimant « qu’il est fortement probable que la circulation du virus se réintensifie périodiquement ».

Afin de limiter « l’impact d’une future vague en particulier sur les plus fragiles, il est essentiel de bâtir dès à présent une stratégie vaccinale prête à être déployée dans les mois à venir », prévient l’autorité.

-Des cas de moins en moins grave

La HAS juge que « l’incidence et le nombre de cas graves sont découplés et que cela conduirait à des vagues épidémiques de moins en moins graves ». Pourtant, elle n’exclut pas « des pics de transmission périodiques pourraient se produire en raison de l’augmentation de la proportion de personnes ayant une baisse d’immunité ».

De ce fait, la HAS précise qu’il sera « nécessaire d’administrer périodiquement une dose de rappel vaccinal pour les personnes les plus à risques de forme sévère ».

Néanmoins, la HAS se réserve le droit de faire évoluer les choses en fonction de l’apparition des nouveaux variants ainsi que la mise sur le marché de nouveaux vaccins.

La France a recensé environ 32.000 cas mardi, soit une moyenne de 22.579 cas quotidiens sur sept jours, selon le bilan de Santé Publique France
Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.