Artemis I : on connait la date du premier vol vers la Lune de la mégafusée de la Nasa

Noter cet article

Regardez à quoi ressembleront les lancements de la mission Artemis  Fin 2021, le nouveau lanceur lourd de la Nasa, le SLS (Space Launch System), lancera la première mission Artemis I à destination de la Lune. Voici à quoi ressemblera son premier vol.

À l’occasion d’une conférence de presse ce mercredi 20 juillet 2022, la Nasa a annoncé la date du premier vol du SLS, son plus puissant lanceur et première étape du retour vers la Lune. La mission consistera en un vol inhabité de la capsule Orion autour de la Lune.

 
Dans une conférence de presse le 20 juillet, la Nasa a annoncé pile 53 ans après le premier atterrissage lunaire d’Apollo 11 la date de lancement de la mission Artemis I : le décollage se fera le 29 août ! Elle a aussi annoncé deux autres dates alternatives, le 2 et le 5 septembre. Ce tout premier vol marquera le début du grand programme Artemis, qui vise à renvoyer des humains sur la Lune dès 2025, plus de 50 ans après la dernière mission Apollo en 1972. Ce premier vol consistera en un vol inhabité d’une capsule Orion qui se mettra en orbite autour de la Lune avant de revenir sur Terre.

Au total, la mission devrait durer entre 39 et 42 jours, d’après la Nasa. Le lancement aura lieu au Kennedy Space Center, en Floride, et sera le tout premier décollage du lanceur Space Launch System (SLS) de la Nasa, conçu spécialement pour le programme Artemis. Il pourrait aussi servir à envoyer des humains sur Mars, objectif à long terme de l’Agence spatiale américaine.

 

Deux autres fenêtres de tir

Mais la date n’est pas certaine, comme le précise la Nasa. Tout comme elle l’avait annoncé précédemment, le décollage se fera entre le 23 août et le 6 septembre, avec trois dates possibles. Parmi les objectifs d’Artemis I, le test du bouclier thermique d’Orion : c’est en effet lui qui protègera l’équipage lors des prochaines missions habitées à venir. Trois mannequins seront d’ailleurs intégrés dans la capsule, criblés de capteurs afin d’étudier les conditions physiques réelles dans lesquelles serait un véritable équipage humain. Les systèmes de navigation seront aussi dans la ligne de mire de la Nasa, avec en particulier un test sur leur capacité à utiliser l’énergie solaire et leur résilience face aux rayonnements cosmiques. La prochaine mission, Artemis II, n’aura pas lieu avant 2024, et transportera des humains mais seulement pour effectuer une orbite autour de la Lune. L’atterrissage lunaire ne sera pas avant 2025, dans le cadre de la mission Artemis III.

La mégafusée de la Nasa est prête pour son premier vol vers la Lune : voici les dates

Article de Rémy Decourt publié le 28/06/2022

La Nasa a été convaincue par l’ensemble des essais WDR réalisés avec le SLS. Vendredi, elle a déclaré que le lanceur était prêt pour son premier vol d’essai qui pourrait avoir lieu à l’intérieur d’une fenêtre de tir qui s’ouvrira le 23 août et se fermera le 6 septembre. Cette mission, Artemis I, consistera en un vol inhabité de la capsule Orion autour de la Lune.

Les différents essais et répétitions de chronologie de lancement avec remplissage du lanceur SLS (WDR, Wet Dress Rehearsal) sont terminés. Dans un communiqué, la Nasa se satisfait de la tournure des événements et s’est dite convaincue que le lanceur géant, construit par Boeing, est fin prêt pour son vol d’essai et la mission Artemis I. Les équipes de Boeing et de la Nasa vont maintenant procéder aux préparatifs du lancement de ce vol qui donnera le coup d’envoi des missions du programme lunaire Artemis qui doit ramener les Américains sur la surface lunaire.

Cela dit, une petite fuite d’hydrogène a tout de même empêché la Nasa et Boeing de réaliser des répétitions jusqu’à l’instant T moins 9 secondes, juste avant l’allumage des quatre moteurs principaux RS-25 de l’étage principal. Au plus loin, le compte à rebours s’est arrêté à T moins 29 secondes. Bien que la durée des répétitions ne soit pas allée aussi loin que les responsables du programme le souhaitaient, la Nasa et Boeing ont tout de même déclaré que la réception WDR avait atteint suffisamment d’objectifs pour passer aux préparatifs finaux du lancement.

Lisez plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.